Le Maitre d’Ouvrage doit-il collaborer avec le fournisseur pour se procurer un produit circulaire?

Dans l’économie linéaire, les produits, leur mise en place et la logistique ont été principalement développés pour minimiser les coûts.  La qualité du produit ne prend en compte que son aspect, sa résistance et le cas échéant sa durabilité.

A la fin du cycle, il devient un déchet et une charge : c’est la dépollution.

Lorsque le Maitre d’Ouvrage veut développer un produit circulaire, il doit prendre le problème à l’envers et se demander quel sort lui attribuer à la fin du cycle.

Certaines entreprises d’avant-garde ont développé des stratégies en ce sens : elles considèrent leur produit fini comme une ressource et non comme un aboutissement. Le client n’est plus un destructeur du produit mais un constructeur.

D’abord parce qu’il participe à l’élaboration du produit mais encore parce qu’il devient fournisseur de matière première.

Lorsque le fournisseur et le client ont atteint ce niveau d’engagement, la collaboration devient naturelle : les objectifs divergents commencent à converger dans une logique ou les rôles deviennent complémentaires. Le fournisseur devient client et le client est son fournisseur.

Un nouveau modèle économique prend place : la création de valeur est partagée entre les acteurs, ce qui permet de la répartir en fonction de la contribution de chacun.

Il est a présent possible de payer pour l’utilisation du produit et non pour son acquisition.

Les acteurs restent partenaires pendant toute la durée du cycle ce qui garantit que le projet de la circularité sera mené à bien.

By |2018-09-17T18:11:53+00:00juin 30th, 2015|Uncategorized|0 Comments