La cohésion sociale ne profite-t-elle qu’aux classes défavorisées ?

Notre société s’est accommodée de tout au cours des siècles : pourquoi faudrait-il à présent s’inquiéter de cohésion sociale alors que l’on ne s’en est jamais inquiété ?Notre modèle social fondé sur la liberté d’entreprise et le capital donnerait les mêmes chances à tous : chacun peut devenir ce qu’il veut et se lancer dans les projets qui l’intéressent.

Si les hommes naissent à peu près égaux en droit, chacun sait que ce n’est pas le cas sur tous les autres plans. Certains, plus courageux, plus artistes, ou plus littéraires parviennent à percer alors que d’autres ne parviennent à prendre ni l’ascenseur social, ni l’ascenseur économique.

Depuis la nuit des temps, la cohésion fait partie de l’organisation sociale. Le vieillard, l’infirme, le mendiant, jouissaient du minimum vital grâce à la micro-solidarité du village ou du quartier.

L’état-providence a du reprendre ces fonctions délaissées par les populations qui se sont urbanisées, ce qui a rongé le ciment social et dépersonnalisé les rapports entre les êtres humains.

Le spectre de la fracture sociale plane sur nos sociétés occidentales : la démocratie donne l’impression que la révolution n’a aucun sens, car le peuple décide de son sort. Lorsqu’une minorité grandissante se voit exclue des bénéfices de la majorité, elle se prend à rejeter l’ensemble du système et c’est ainsi que nait le populisme : il s’agit d’un embryon de révolution qui devrait nous servir de réveille-matin.

La fracture est la plus pernicieuse sur le plan du logement : les navetteurs ne préfèrent-ils pas la campagne, et les colocataires n’ont-ils pas choisi librement leur mode de vie ?

Les exclus du logement, les personnes réduites à habiter dans un environnement insalubre ou dans un taudis énergivore sont les laissés pour compte de l’opulence de l’occident.

La cohésion devient une nécessité criante, non-seulement pour les pauvres, mais surtout pour les riches.

By |2018-09-05T07:50:47+00:00juin 30th, 2015|Uncategorized|0 Comments